TOAMASINA

A partir d’Andovoranto, le Canal des Pangalanes n’est plus accessible par voie navigable. Il vous faudra donc vous déplacer en taxi brousse ou en voiture particulière. La RN2 et la RN11A sont en très bon état !
MANAMBATO Village réputé pour sa grande plage.

AMBILA LEMAINTSO Longtemps station la plus prisée des tananariviens qui apprécient sa plage et sa lagune.

BRICKAVILLE A 103 Km de Toamasina par la Rn2, cette petite ville est caractérisée par son grand pont de fer qui enjambe le fleuve Rianila et par le train de marchandises que l’on peut croiser. Elle est le point de départ de croisière fluviale d’une journée sur le fleuve Rianila. Arrêts dans des villages à la découverte des activités artisanales et agricoles. La sucrerie « Maromamy », 5 Km à la sortie de la ville est intéressante à visiter. Elle figure parmi les plus anciennes sucreries de Madagascar.

VATOMANDRYVATOMANDRY Cette petite bourgade de bord de mer fondée vers 1700 est la plus proche d’Antananarivo. Son nom malgache « Vatomandry » signifie en français la pierre qui dort, cette pierre est observable dans la ville. Vatomandry bénéficie d’une plage très animée « Tampolo » où l’on peut pique-niquer et admirer le ballet incessant des pêcheurs. Au large se dessinent des îlots largement balayés par la mer. Il est aussi possible de remonter le Canal des Pangalanes jusqu’au lac de Sandramanongy ou de se rendre à la cascade de Vatomandry. MAHANORO Mahanoro signifie « Mahasalamana », qui fait guérir. En effet, au sommet d’une colline près de la résidence, à moins d’un kilomètre du centreville après le grand pont au-dessus du Canal se trouve une source qui ne tarit jamais. Selon la tradition orale, les malades guériraient en buvant l’eau de cette source. Il est très agréable d’aller s’y promener et d’y observer le point de vue sur l’Océan Indien. Mahanoro est paisible et décrit parfaitement le quotidien des habitants de la côte Est : le marché très coloré et animé, les « lalam-pasika » (petits chemins) bordés des premières pêches de « bichika » ou « vily olitra » (mini crevettes séchées au soleil que l’on met dans les sauces), les poissons fraichement pêchés que l’on peut savourer dans une gargote de bord de mer… Des chutes d’eau de 25 à 80 mètres de hauteur sont observables.