TOAMASINA

Il vous faudra consacrer une journée minimum à la découverte de la ville afin de percevoir les secrets cachés derrière ses ruelles et maisons créoles…

- LA VISITE DU CENTRE-VILLE HISTORIQUE DE TOAMASINA : à la découverte du passé colonial de la ville grâce à la description passionnée des membres de l’association des amis de Toamasina. En partant à la recherche des dernières maisons créoles, en vous promenant aussi sur la place « bien Aimée », entourée de majestueux banians.

- LE MUSÉE DU PORT : Pour compléter la visite à pied, il est bon de poursuivre la découverte historique de la ville en visitant ce musée.

LES INTERETS TOURISTIQUESLES INTERETS TOURISTIQUES2

- LE MUSÉE BETSIMISARAKA OU MUSÉE RÉGIONAL DE L’UNIVERSITÉ DE TOAMASINA : Ce petit musée sans prétention mais qui vaut le détour, possède une collection d’instruments de musique, de cuisine et de chasse ainsi qu’un modèle de case traditionnelle de la côte Est. - LE BAZAR BE : Il est indispensable d’y déambuler que ce soit pour y acheter des souvenirs, mais aussi pour les parfums caractéristiques de la cote Est (girofle, vanille, cannelle, poivre, café…) Le Bazar Be, « Grand marché » offre la possibilité de boire le jus de coco chez les vendeurs qui le bordent.

- L’ALLIANCE FRANÇAISE : Ce lieu est connu pour ses nombreuses activités culturelles et artistiques qu’il propose pour les petits et les grands : spectacles, projection de film, cours de français/ malgache, préparation DELF/DALF, cours de danse, peinture…

- LE CENTRE LAMBAHOANY : Un autre lieu qui propose des activités artistiques et culturelles ; s’y produisent régulièrement sur la scène centrale, des groupes de musique malgache.

- « BELASETY » ET LE CIMETIÈRE « VAZAHA » : Dans le cimetière municipal de Toamasina, reposent des tombes d’étrangers « vazaha ». C’est aussi un lieu de pélérinage des plus anciens de la ville. Repose ici Mme Françoise Farantsa, médium originaire d’Andapa (nord de la côte Est), qui vécut dans la ville jusqu’à sa mort en 1958. Vous vous demanderez sûrement pourquoi sont déposées sur sa tombe de nombreuses assiettes… et bien si vous souhaitez réussir dans la vie, sollicitez son aide et faites comme tous ceux qui sont passés avant vous, laissez une assiette !

- BALADE EN POUSSE-POUSSE : Récemment convertis en pousse vélo, les pousse à bras ont longtemps été et demeurent toujours le symbole de la ville de Toamasina. Afin de ne pas perdre patience face à la négociation des prix, qui est 

parfois laborieuse pour un étranger ne parlant pas la langue, demandez nous conseil ! Ce transport très commun à Toamasina vous permettra de vous rendre dans les différents lieux à ne pas manquer dans la ville et après un passage en bord de mer, sur le boulevard Ratsimilaho, arrêtez-vous pour goûter en fin de journée aux « masikita » ou brochettes de zébu à partager avec une bière locale.

LES INTERETS TOURISTIQUES3LES INTERETS TOURISTIQUES4

- PROMENADE À PIED  : Toamasina est idéale pour déambuler à pied en journée, d’autant plus qu’étant en bord de mer, le relief est plat. Promenez-vous, surtout le weekend lorsque les familles viennent pique-niquer sur le front de mer. Les plus téméraires se baigneront dans l’océan, attention tout de même aux vagues qui peuvent être violentes. Demandez conseil aux tenants des gargotes de la plage, ils connaissent bien l’océan et ne revenez pas trop tard. Les requins quant à eux, ça fait longtemps qu’on n’en a plus vu, même si la psychose demeure ! Il est très agréable de se balader en bord de mer, du côté du Lycée J.Rabemananjara, et profiter du ballet incessant des pêcheurs tirant leurs filets hors de l’eau.

- LA FÉDÉRATION RÉGIONAL DES GUIDES TOURISTIQUES : Il existe à Toamasina 3 associations qui regroupent l’ensemble des guides (demandez à l’office).
a